Blocs de construction en bois

6 innovations remarquables dans la construction de murs


Les techniques de construction évoluent régulièrement, tout comme les matériaux. La course à l’innovation conduit à la recherche de matériaux toujours plus performants et plus audacieux ce qui permet de stimuler la créativité des architectes.

Seulement, certaines innovations sont parfois extravagantes et peu fonctionnelles. Nous allons donc nous concentrer sur des innovations pratiques et techniques qui valorisent la résistance, la durabilité, le respect de l'environnement et l’économie en ressources énergétiques.

Voici 6 innovations particulièrement remarquables dans la construction de murs.

1- Le CLT

Le Cross Laminated Timber (CLT) ou « panneau massif croisé » est actuellement le produit phare de la filière bois : mis au point en Autriche il y a 20 ans, le CLT se compose de lamelles de bois croisées, c’est-à-dire superposées tantôt dans le sens du fil, tantôt dans le sens perpendiculaire, puis collées sous presse.

Ce procédé confère aux panneaux une grande résistance et une grande stabilité, qui permettent de les employer comme des éléments de structure : murs, plancher ou toiture, ils peuvent atteindre jusqu’à 50 cm d’épaisseur. Ils deviennent intéressants pour les bâtiments au-delà de R+2, car ils peuvent reprendre les transferts mécaniques importants qui sont repris par les étages inférieurs. Le CLT permet en outre de travailler sur de très grands formats et de faire appel à une préfabrication très poussée. En conséquence, il comprime les délais de chantier, qui sont une problématique majeure pour les maîtres d’ouvrage.

Blokiwood_Blog_6 innovations remarquables dans la construction de murs-1.png

Pour en savoir plus sur l'avenir de la construction bois, téléchargez gratuitement le livre blanc sur la préfabrication bois

2- La façade F4

Procédé non porteur, la façade F4 est une sorte de mur-manteau avec en plus une doublure intérieure. Elle se décompose en effet en deux parties qui se traduisent par deux lots différents sur le chantier.

Le premier lot, pris en charge par le façadier, consiste en un mur-manteau doté d'une structure en profilés aluminium, posée en avant des nez-de dalle de façon à traiter les ponts thermiques.
Entre les profilés, prend place une laine de verre dont la résistance thermique et les caractéristiques acoustiques varient en fonction des objectifs de performance du bâtiment. L'isolant est protégé par un pare-pluie. La structure primaire de la façade F4 reçoit l'ossature secondaire sur laquelle est fixé le bardage extérieur.

Le second lot, pris en main par le plaquiste, est entièrement mis en œuvre depuis l'intérieur du bâtiment : laine de verre pour compléter l'isolation thermique, membrane assurant l'étanchéité à l'air, coupe-feu et dernier traitement acoustique.
Ce procédé présente plusieurs atouts. Il s'agit d'une filière sèche. Ce qui se traduit par un gain de 2 à 3 mois sur les délais de chantier par rapport à un voile béton classique. Ensuite, pour une excellente performance acoustique et une performance thermique élevée, l'épaisseur hors tout de la façade n'est que de 30 cm en moyenne, bardage compris.
Enfin elle diminue considérablement le poids du bâtiment par rapport à une solution en voile béton. Ce qui permet d'alléger les fondations.

Blokiwood_Blog_6 innovations remarquables dans la construction de murs-2.png

3- Les façades PANOBLOC

Le système PANOBLOC est également un mur rideau non porteur : Système hybride de type CLT, PANOBLOC est un "composite" constitué d'une ossature croisée en bois massif (empilage de plis alternés à 90° collés entre eux) et, à la différence du CLT, d'un isolant.

Il est prévu pour être mis en œuvre sur les bâtiments dont l'ossature primaire, qui assure la stabilité générale de la construction, est réalisée avec une structure porteuse poteaux ou refend sur dalles, ou poteaux sur poutres avec plancher, pouvant être en béton ou métallique. Il s’utilise sur des bâtiments allant jusqu’à 50 mètres.

L'entreprise générale est en charge de la pose des panneaux qui s'installent comme des produits de façade béton. Il n'y a pas besoin de connaissances particulières sur le bois pour les utiliser.

C'est une solution renouvelable et biosourcée qui bénéficie de la préfabrication en usine en apportant un gain de temps et de performance, puisque la qualité est vérifiée en usine.

Blokiwood_Blog_6 innovations remarquables dans la construction de murs-3.png

4- Les blocs modulaires en bois

Le système de blocs modulaires en bois BLOKIWOOD est un matériau hybride entre bloc de construction et ossature bois, destiné à simplifier la réalisation de bâtiments performants. Il intègre directement  les paramètres structurels et thermiques constitutifs d’un mur en dépassant le niveau d’exigence de la réglementation thermique actuelle RT2012 et en anticipant dès à présent la future RT2020.

Composé de panneaux dérivés du bois, les ponts thermiques sont limités grâce à la faible épaisseur des composants réalisant la structure des blocs. Ce système favorise également l’étanchéité à l’air et la perméabilité à la vapeur des bâtiments.

Ces performances sont garanties par la préfabrication des blocs dans des conditions d’atelier optimales. L’isolant thermique est intégré directement au cœur de la structure, garantissant ainsi une performance maximum du système. L’étanchéité à l’air peut également être préparée en atelier afin de simplifier la mise en œuvre sur chantier.

Enfin, les blocs modulaires en bois BLOKIWOOD sont manu-portables (35 kg max) ce qui facilite leur mise en œuvre sur les chantiers difficiles d’accès.

Blokiwood_Blog_6 innovations remarquables dans la construction de murs-4.png

5- Les parpaings à isolant réparti ou intégré

Evolution naturelle du parpaing ou de la brique traditionnelle dans des domaines d’applications de type maison individuelle ou petits collectifs, ces blocs dit « monomurs » sont des systèmes constructifs complets conçus dans n’importe quel type de matériau, brique, béton cellulaire, blocs béton à base d’agrégats de bois ou de pierre ponce. Dans ces systèmes, le mur est à la fois porteur et isolant, mais nécessite le plus souvent d’y adjoindre un isolant complémentaire pour en renforcer les propriétés.

 De leur côté, les blocs à isolation répartie se font hybrides, le plus souvent en intégrant un isolant (polystyrène expansé, laine de roche, perlite, laine de bois) dans les alvéoles. Ainsi les performances thermiques des produits atteignent des lambdas plus élevés.

 En théorie, ces produits deux-en-un assurent la totalité des besoins en isolation du gros œu­vre. En pratique, certains ne peuvent pas toujours se dispenser de la présence d’un isolant complémentaire, notamment des blocs béton de 20 dont les alvéoles sont remplies de PSE.

La mise en œuvre, bien que s’apparentant à la pose des blocs de maçonnerie courants, peut s’avérer plus technique : outre la pose d’un premier rang parfait, il faut veiller à utiliser à bon escient les accessoires, comme les blocs poteaux, les linteaux, les blocs tableaux…permettant de bien traiter les points singuliers et de réaliser une construction homogène sans pont thermique. Chaque bloc nécessite un mortier et un outil spécifiques ; La question du contact avec l’eau est essentielle.

Blokiwood_Blog_6 innovations remarquables dans la construction de murs-5.png

6- Les blocs isolants à brancher

On trouve différents fabricants proposant des blocs coffrant isolant : ce principe est constitué de deux panneaux en polystyrène expansé (PSE) d’épaisseurs différentes reliés par des entretoises en acier, en plastique ou en polystyrène, fixes ou amovibles.  Une fois empilés, les blocs sont prêts à recevoir le béton et forment ainsi une double enceinte isolante sécurisée à l’intérieur et à l’extérieur.

Il s'agit d'une  solution dérivée de la construction en béton banché qui permet de réaliser en une seule opération le montage des murs, la pose de l'isolation thermique, de l'étanchéité et de l'isolation phonique . Le système est astucieux puisqu’il a une double unité fonctionnelle ; pendant le montage, il s’agit d’une banche en polystyrène mais une fois le béton coulé, il devient l’isolation de votre habitation.

Lors du montage, il permet un gain de temps et un respect des personnes au travail car il n’y a pas de manipulation de charge lourde, ce qui génère moins de fatigue et diminue les risques de blessure.

Le système nécessite néanmoins une très grande précision de pose, des outils spécifiques (étais) et engendre une complexité de pose des menuiseries, due à la double peau de l’enveloppe en polystyrène intérieur et extérieur

Blokiwood_Blog_6 innovations remarquables dans la construction de murs-6.png

 

Le marché de la construction ne cesse de se renouveler en innovant toujours plus. Cependant, toutes ces innovations ne sont pas toujours pertinentes en termes de performance et de technique. Mais il est bon de se pencher régulièrement sur ces nouveautés afin de pouvoir développer sa propre expertise professionnelle et proposer à ses clients des matériaux qui répondent à leurs besoins.

 

Pour aller plus loin et découvrir les enjeux d'avenir de la construction bois, télécharger gratuitement le livre blanc sur la préfabrication bois. 

Blokiwood Livre blanc Préfabrication bois

 

bloc de construction

Articles récents